top of page

Être fort...

Dernière mise à jour : 9 déc. 2019

Qu'est ce qu'être fort?

Enfant, je ne comprenais pas bien... la vraie force des arts martiaux... Que cela pouvait il bien dire ? Je te frappe, tu as mal, j'ai gagné, je suis le plus fort ! C'est aussi simple que 1+1 est égale à 2.

La pratique des arts martiaux rend fort, il faut s'évertuer à devenir le plus fort qu'on le peut, mais c'est sans oublier qu'il y aura quelque part toujours quelqu'un de plus fort que soit. Notre aptitude à combattre sera de toute manière un jour décroissante, l'âge aidant, et là, il faudra bien accepter la réalité...

Les arts martiaux rendent fort, on se muscle, on acquière de la technique, de la vitesse, mais est-ce tout?

Que nous enseignent réellement les arts martiaux? La philosophie est indissociable de ceux-ci mais existe t'il une relation entre cette philosophie et le fait de devenir plus "fort"...?

La vraie force des arts martiaux est en faîte une puissance de l'esprit. Plus on pousse le corps, plus on oblige le mental à se durcir. S'entraîner sans relâche, repousser ses limites toujours plus loin dans la fatigue, dans la souffrance (positions, endurcissement) forge le mental. Le mental est poussé par la souffrance du corps et par incidence le mentale poussera le corps à son tour agissants l'un sur l'autre réciproquement. On prendra grâce à cela une plus grande confiance en soit, confiance en soit indispensable dans l'affrontement. Sans ce mental, rien n'est possible.

L'affrontement...

Lorsque je parle d'affrontement il faut comprendre de quoi je parle. Ce n'est plus d'affrontement physique dont il est question. Affronter la vie et ses problèmes est une plus grande difficulté encore. Ce lever le matin pour aller travailler, décider de sa vie sans peur des mauvais choix, affronter la maladie avec courage...

C'est en cela que l'art martial prépare en réalité, forger son mental et faire face aux difficultés; voici la vraie force. Ce forcer à faire ce que l'on aime pas, gérer au mieux ce qui peut l'être et assumer avec "force" ce qui ne peut pas l'être.

Philosophie

Ce mentale s'applique aussi à la culture de l'esprit. Le dépassement des limites physiques et mentales se retrouvent en tous sports. La spécificité de l'artiste martial est qu'il va aussi bien tenter de se dépasser intérieurement que physiquement et mentalement.

L'aspect spirituel de l'être est la spécialité de celui-ci. Nous avons tous nos propres démons, ceux-ci se nomment peur, colère, jalousie, mensonge, fierté. Nous possédons cette face cachée au plus profond de nous même, un côté sombre. La pratique doit nous apprendre à l'identifier, l'analyser et la combattre.

Conclusion

La pratique de la boxe et faîte pour tempérer le caractère. La vraie force et le vrai savoir est de pouvoir modérer son tempérament, surmonter ses problèmes, s'assagir, et gérer les difficultés.

"Qui peut vaincre les autres est fort, qui peu se vaincre soit même est puissant..."

Lao Tseu, Tao Te King - Paragraphe XXXIII

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le chemin vers la connaissance

En ces dix ans d'enseignement, j'ai pu constater une chose. Les élèves ayant dépassé la première année d'apprentissage (donc revenues la rentrée suivante) voient une baisse de leur fréquentation aux c

Comentários


bottom of page