top of page

Cultiver le corps afin de cultiver l'esprit

Dernière mise à jour : 9 déc. 2019

L'artiste martial, afin d'être complet, doit pouvoir combiner la culture du corps et celle de l'esprit. Ces deux là, sont en étroite relation et sont indispensables à notre épanouissement en termes de (haut) niveau, tant physique, que psychologique.


Nourrir sont esprit implique l'étude, cette dernière mène à la connaissance. Mais dans certains sujets, l'étude théorique ne sera pas suffisante pour accéder à la connaissance. Il est des sujets ou la pratique physique ne peut être remplacée pour accéder à la connaissance intellectuelle. Apprendre de livres d'explications de nos professeurs est important, son expérience peut et va nous aider. Mais pour se comprendre vraiment, analyser les choses en profondeur, il nous faut expérimenter. 


Connaître c'est bien, en faire l'expérience, c'est mieux.


Qui mieux que quiconque peut parler des choses qu'il a lui même expérimenté?  Pour reprendre un proverbe bien de chez nous, "c'est en forgeant que l'on devient forgeron."


Qui est mieux placé pour parler que quelqu'un qui à vécut ces choses? La connaissance théorique omet le ressenti et l'émotion, seul l'expérimentation compte dans certains sujets.

Ceci est vrai, tant dans le domaine physique (entraînement) que social ou spirituel.


Qui peut mieux expliquer comment méditer que celui qui l'expérimente depuis de nombreuses années?


Qui peut mieux parler de la guerre que celui qui l'a vécu?


Qui peut mieux expliquer comment parler à un patron qu'un syndicat?


Lorsque l'on à vécu des choses dans sa chaire, le corps s'en souvient. Laisser l'élève trouver par lui même, se dépasser par lui même est plus bénéfique pour lui. Un bon professeur, doit enseigner en donnant les clefs, mais ne pas tout donner "ouvertement" en laissant toujours à l'élève le soin de comprendre par lui même. 


Enseigner l'élève en lui laissant faire ses propres découvertes... Quel paradoxe...


Cela revient exactement au même que l'enfant qui rentre de l'école et fait faire ses devoirs à sa mère. Le lendemain à l'école, l'exercice est juste, mais qu'en a t'il comprit?  RIEN!


Du point de vue physique


Dans le domaine de la pratique, le meilleur chemin est de faire les choses dans l'ordre.


1. Pratiquer sans se poser de questions

2. Analyser ce que nous avons fait et y porter réflexion.


Je peux assurer d'expérience, qu'après une longue période d'entraînement sans poser de questions, les choses se mettent en place et nous les comprenons du point de vue théorique, la partie physique a fait son travail.

- L'endurcissement

- La compréhension des postures

- Le combat...

En sont de probants exemples. Je ne vous demande pas de me croire sur parole...   mais d'essayer par vous même !


L'expérimentation et l'erreur


Lorsque l'on expérimente quelque chose, il ne faut pas avoir peur de l'erreur. L'erreur fait partie intégrante de l'expérience et elle va, si vous êtes intelligents, vous servir de leçon. Lorsqu'elle apparaît, il faut l'analyser, se demander le pourquoi et s'en souvenir. Elle est bien souvent plus bénéfique pour nous que la réalisation facile.


Votre expérience n'appartient qu'à vous


Nous sommes tous différents, comprenons, interprétons et ressentons à notre manière. Même si notre professeur connaît bien un sujet, qu'il nous aiguille vers le bon chemin, il ne pourra pas combler toutes nos lacunes, seul nous, le pouvons.


Faire sa propre expérience des choses nous fait avancer et surtout mieux comprendre ce qu'il se passe. La théorie, même la meilleur, ne restera que de la théorie si on ne passe pas à l'action.


 Lors d'entraînement physique, on aura une plus grande compréhension mentale des choses que nous avons vérifiées physiquement.


Voila le vrai rapport entre le corps et l'esprit...

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le chemin vers la connaissance

En ces dix ans d'enseignement, j'ai pu constater une chose. Les élèves ayant dépassé la première année d'apprentissage (donc revenues la rentrée suivante) voient une baisse de leur fréquentation aux c

Comments


bottom of page