top of page

Le soucis du détail

Dernière mise à jour : 9 déc. 2019

Nous allons traiter aujourd'hui un sujet plus important qu'il n'y paraît.


Les détails dans toutes disciplines sont, les petits trucs en plus qui font la différence entre une pratique quelconque et une expertise dans un domaine.


Ce petit truc en plus a en réalité une grande importance:


L'apprentissage des formes, kunes, katas, appelez cela comme vous voulez, doit obligatoirement se faire avec une recherche du mouvement, pas approximatif, pas non plus simplement beau, mais juste; car nous parlons d'art et par art, j'entends aussi "science" et donc, recherche du mouvement parfait.


La connaissance des diverses variations techniques des formes est elle aussi une exigence. Il est indispensable de rigoureusement comprendre chaque application technique, simple ou plus avancé d'une forme avant de passer à l'apprentissage d'une nouvelle. Idem pour la pratique des armes.

Creuser, analyser, comprendre et développer doivent être les mots d'ordre afin de ne rien perdre en chemin. 


Quelque soit votre pratique, quelque soit votre style, ces conseils peuvent vous aider :


Le soucis du détail passe par la compréhension de son corps. Aligner la structure osseuse, rechercher la bonne contraction musculaire, la trajectoire exacte d'un mouvement. Ce travail se fait dans la sensation. La faculté de ressentir en son sein la bonne contraction musculaire, tension ligamentaire ou le relâchement, n'est pas donné à tout le monde. Une bonne sensation est souvent indicatrice d'un geste et d'un placement juste.


Au départ, il convient de se concentrer sur notre mouvement sans rechercher force et vitesse. Puis par la suite, une fois le mouvement bien intégré, rechercher la force et la vitesse. Pas à pas, avancer vers la perfection, sans griller d'étapes, mais en avançant, toujours !


Un mouvement répété 1000 fois sans cette conscience du geste précis, de la bonne attitude corporelle et sans intention, sera inefficace et improductif. A contrario, le répéter seulement 10 fois en s'appliquant à chaque détails et la progression sera certaine.


La conscience du mouvement juste est la clé de la progression.


Concrètement ?


Dans l'affrontement, vous me direz peut être que le détails n'a plus la même importance.Tout va très vite et nous n'avons pas le temps de chipoter. Vous avez raison et tort à la fois. 


Raison dans le sens ou la simple frappe d'un poing fermé sur un visage peut suffire à descendre un adversaire, mais aussi tort car un placement osseux et un mouvement correcte donnera plus de percussions, de puissance etc...


Une simple tension de poignet vers l'arrière peut donner une autre dimension à une technique: un meilleur verrouillage des coudes peut décupler la force par deux.


Le soucis du détails n'est donc pas uniquement une question de théorie, mais bien une réalité technique importante du combat.


S'il vous plaît, ne soyez pas médiocre, appliquez vous et recherchez à comprendre en profondeur ce que vous faîte, car il s'agit d'un art martial et que dans la nomination" art martial" il y a le terme art ...

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Connaissances additionnelles ou pratiques multiples ?

Dans les arts martiaux, nous pouvons rencontrer de nombreuses personnes allant manger à tous les râteliers ; j'entends par là, des pratiquants qui récupérèrent à droite et à gauche des techniques pouv

Comments


bottom of page