top of page

L'art votre conjoint

Dernière mise à jour : 9 déc. 2019


Ce texte pourrait être la suite de "l'engagement dans la pratique".

Il existe deux sortes de pratiquants, ceux qui "Aiment" l'art martial avec un grand A et ceux pour qui l'entrainement n'est qu'une petite partie de leur vie. Les bénéfices acquit seront bien entendu très différents entre celui qui s'entraine deux fois par semaine et celui qui le vit à plein temps.

Comme une fois n'est pas coutume, ce texte est un effet de style et un parallèle amusant mais certain entre la pratique et la vie en concubinage.

La tradition et l'amour de la Voie est semblable à une relation amoureuse. Quelque fois passionnelle et débordante, d'autre fois timide et progressive. Sa découverte se fait graduellement mais la profondeur de sa connaissance est infinie. Tel un être humain, complexe, faite de surprise mais aussi de désillusions, il faut l'aborder lentement mais surement afin de la découvrir puis finir par l'apprivoiser.

Telle une belle femme elle nous séduit, mais c'est au départ sans rien connaître de son caractère et l'aborder peut sembler difficile, puis, la découverte de son caractère profond peut être long et il subsistera toujours une part d'ombre, de doute, celle qui est la plus intéressante et enrichissante: la découverte de soit à travers elle.

L'art martial est votre conjoint, vous vivez avec lui l'un avec l'autre

Oui la pratique est difficile et demande engagement, douleur et souffrance, mais entrainez vous avec tout l’amour que vous pouvez, mettez du cœur à l’ouvrage et soyez heureux de toutes les facettes de votre entrainement. De l‘apprentissage des formes qui est un plaisir à la formation de corps bien plus difficile, en étant heureux vous avancerez.

Mais attention! Soyez honnête avec elle, ne cherchez pas à la tromper et lors de l'entrainement d'un exercice, ne ménagez pas vos efforts. Vous devez marcher ensemble, elle vous accompagne et fait partie de vous. Même si il est des moments ou l'on doit la supporter, si elle nous agace, elle continue de nous accompagner. Si l'on ne la voit pas durant un temps, elle nous manque, il est difficile de l'abandonner.

Lors de doute sur sa fidélité, faites lui confiance et écoutez la; elle possède les solutions et c'est ensemble que vous les trouverez.

Quelques fois, on pense à la quitter, la lassitude apparaît, mais néanmoins, nous finissons toujours par y revenir.

L’art martial n’est pas ingrat, traité le avec le respect qui lui est du, avec l’estime qu’il mérite et il sera reconnaissant, les bénéfices acquis seront sans limite.

Si vous ne lui accordez pas le temps et l'attention nécessaire, toujours comme une belle femme, il se désintéressera de vous...

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Connaissances additionnelles ou pratiques multiples ?

Dans les arts martiaux, nous pouvons rencontrer de nombreuses personnes allant manger à tous les râteliers ; j'entends par là, des pratiquants qui récupérèrent à droite et à gauche des techniques pouv

bottom of page