top of page

Ouvrir les portes

Dernière mise à jour : 9 déc. 2019

Dans la pratique de systèmes complexes basés essentiellement sur le jeu de mains tel que notre Pak Mei ou encore le Wing Chun pour ne citer qu'eux; l'attention est mise sur le développement de techniques par volées de coups. 

Ce type d'attaque doit être précis et il ne s'agit pas de frapper à tout va, n'importe comment, dans le tas. Suivant cette considération  nous nous devons de frapper "utile", car, comme l'exprime une sentence du style: "chacun de nos coups doivent être de qualité".

Sentence qui s'applique et se comprend de deux façons:

Premièrement: chacune de nos frappes doit être puissante et pénétrante. Secondement: ne pas frapper de façon désordonné. Aucun de nos mouvements/frappes ne doivent s'avérer inutiles et doivent donc toucher à chaque grève. La théorie c'est bien, mais comment pouvons nous faire dans la pratique afin d'être certain de toucher? Nous en arrivons enfin au concept "d'ouverture des portes".

Ouvrir les portes


La stratégie d'ouverture des portes se défini par la façon dont nous pouvons créer des passages dans des endroits étant protégés ou fermés inconsciemment par l'adversaire.Rechercher les zones sensibles par des feintes, des changements de directions soudains (attaquer à droite pour enfoncer à gauche) ou par le contrôle du jeu de mains des membres adverses. Gardez toujours à l'esprit qu'un mouvement de votre part en provoque obligatoirement un autre en réponse chez l'opposant (voir l'article: Adopter la distance de combat adéquate). Dans les cas ou nous devrons utiliser une autre méthode que celle d'attaquer un autre point pour ouvrir la porte, les techniques de blocages/dispersions adéquates seront "Lap" (saisir), "Soo" (verrouiller), "Lai" (tirer) Plusieurs méthodes peuvent s'employer:

  • Prendre en considération les réactions de l'adversaire soumis à nos attaques

  • Changer les niveaux de frappes

  • Contrôler les membres adverses

  • Passer par des chemins détournés

Prendre en considération les réactions de l'adversaire soumis à nos attaque

Prendre en considération les réactions de l'adversaire dans l’enchaînement des techniques, que ce soit lors de la construction de celle-ci en cours ou lors de l'affrontement est primordial si nous voulons travailler et nous entraîner dans les conditions les plus proches du réel. Ou à t'on vu un adversaire qui ne broncherait pas lors d'assauts violents ou qui ne réagirait pas au moment des impacts?Le mécanisme de défense naturel du corps nous fait reculer, monter les mains, tourner la tête ou nous mettre en boule en cas de surcharge de stress et/ou bien entendu de douleurs. Ceci est un réflexe naturel et en tant que pratiquant de méthodes de combats, nous devons utiliser ces réactions à notre avantage. Pour se faire, nous pouvons feinter ou utiliser le principe d'ouverture des portes.

Changer les niveaux de frappes

Afin de déborder l'adversaire la méthode la plus simple et la plus pratique est de changer sans cesse les niveaux de frappes: niveau bas, moyen, haut; moyen, haut, bas etc... L'alternance des zones attaqués plonge l'opposant dans le confusion la plus totale. La réaction de l'adversaire ne peut généralement pas être à l'égal de la vitesse de l'attaque. Contrôler les membres adverses


Le contrôle des membres adverses se fait le plus souvent par la saisi de ceux-ci mais aussi quelques fois par pression. La chose essentielle à retenir est qu'il faut rester collé très près et travailler le réflexe avec un maximum de réactivité.

Passer par des chemins détournés  Passer par des chemins détournés n'implique pas forcement faire le tour. Cela peut arriver, mais essentiellement créer des ouvertures par notre adaptation à sa propre réaction. L'opposant de cette manière ouvre lui même les zones de frappe que nous pouvons utiliser.


L'art martial en tant que science du combat, demande des capacités de recherche et de compréhension dans l'élaboration des techniques. Sans cela, un plus fort vaincra toujours un plus faible. L'étude du combat de façon scientifique est une voie nécessaire tout autant que passionnante et même s'il est un chemin long qui demande patience et abnégation, l'adage une tête bien faîte dans un corps solide prend tout son sens. Voilà les clefs de la victoire! :)

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Connaissances additionnelles ou pratiques multiples ?

Dans les arts martiaux, nous pouvons rencontrer de nombreuses personnes allant manger à tous les râteliers ; j'entends par là, des pratiquants qui récupérèrent à droite et à gauche des techniques pouv

コメント


bottom of page